AVOCAT-LUSTEAU

contact@avocat-lusteau.fr

Attentat déjoué Notre Dame

Cour d’assises spéciale de Paris

Intervention de Me LUSTEAU dans un dossier pénal sensible et médiatique.

Rétrospective sur 3 semaines d'assises :

Il s'agissait de l'affaire terroriste dite des bonbonnes de gaz à Paris dans laquelle 2 jeunes filles ont notamment tenté de faire exploser plusieurs bouteilles de gaz près de Notre Dame.

 

L'audience a duré plus de 3 semaines durant lesquelles nous sommes revenus sur le rôle de chacune des accusées.

 

Une première série de faits a eu lieu dans le nuit du 3 au 4 septembre 2016. Deux jeunes femmes, Ines MADANI et Ornella GILLIGMAN ont décidé d'abandonner le véhicule Peugeot 607 avec plusieurs bonbonnes de gaz, une cigarette allumée et du carburant plein l'habitacle près de la Cathédrale  Notre Dame de Paris.

 

Le procès avait pour but de déterminer le rôle précis de chacune.

 

Ornella GILLIGMAN expliquait qu'elle avait volontairement fait échouer l'attentat en mettant du gasoil et non de l'essence, sachant que ce combustible était bien moins inflammable.

 

Ines MADANI, quant à elle, indiquait qu'Ornella GILLIGMAN, qui était en contact avec Rachid KASSIM, avait eu l'idée de ce plan et avait tout orchestré.

 

Si ce n'est le rôle majeur de Rachid KASSIM, grand absent de ce procès puisqu'il aurait été tué en Syrie, le procès n'aura pas permis de déterminer qui d'Ines ou Ornella était à l'initiative du projet d'attentat.

 

Ornella GILLIGMAN a été condamnée à une peine de 25 ans de réclusion criminelle pour ces faits.

 

Ines MADANI quant à elle a été condamnée à 30 ans de réclusion criminelle.

 

Après l'échec de cet attentat, Inès MADANI s'est réfugiée chez Amel SAKAOU avec l'aide de Samia CHALEL.

 

Samia CHALEL, qui a toujours indiqué ignorer qu'Inès MADANI était en cavale, est entrée en contact avec Rachid KASSIM afin de lui trouver un hébergement.

 

Une fois sur place, Inès, Amel et Sarah HERVOUET, une troisième jeune femme arrivée à l'appartement d'Amel SAKAOU se sont emparées de couteaux, ont prêté allégeance à l’État islamique et sont sorties dans la rue.

 

Sarah HERVOUET a attaqué un homme dans son véhicule stationné sur un parking.

 

Cet homme s'est avéré être un policier en civil.

 

Sarah HERVOUET a été condamnée à 20 ans de réclusion criminelle pour ces faits.

 

Quant à Amel SAKAOU, elle a refusé de comparaître devant la Cour d'assises durant tout le procès indiquant ne pas pas vouloir s'en remettre à la justice des Hommes.

 

Elle a écopé d'une peine de 25 ans de réclusion criminelle.

 

Si son implication dans les faits était moindre, son absence à l'audience et sa radicalisation non contestée l'auront desservi.

 

Enfin, notre cliente, Samia CHALEL encourait 30 ans de réclusion criminelle et s'est vue condamner à 4 ans d'emprisonnement ferme.

 

Elle est incarcérée en détention provisoire depuis 3 ans et pourra donc prochainement sortir puisque le Ministère Public n'a pas interjeté appel de cette excellente décision !

23

Sept

Publication facebook du 23 septembre 2019

Publication facebook du 23 septembre 2019

Source : Le Figaro

Source : L'OBS

Source : Le Monde

Source : HUFFPOST

Accès rapide

Accueil

Compétences

Honoraires

Contact

Contact

Me Eva Lusteau

1 Rue René Goscinny, 16000 Angoulême

Téléphone : 05 45 68 10 10

Portable : 06 64 85 17 85

avocat-lusteau.fr - cossium.com /

Mentions Légales

Nous suivre

Accès au Barreau de la Charente :